• Partager sur Facebook
Copie de lallemant1.jpg


PHOTOS-ET-TEXTE.png


Curriculum vitae du parrain de Promotion le Colonel aviateur Raymond LALLEMANT.

Le Colonel aviateur D.F.C. Raymond Lallemant dit " Cheval", surnom qui lui a été attribué par les Anglais est né le 23 août 1919 à Blicquy (Leuze-en-Hainaut) en Belgique et mort le 30 janvier 2008 à l'âge de 88 ans .

. Après la bataille d'Angleterre à partir de 1944, il s'était vu confier par la Royal Air Force la dangereuse mission de l'attaque des chars et de l'artillerie anti-aérienne allemande à la tête du 609e squadron équipé de chasseurs bombardiers Hawker Typhoon.

Dans le cas des chars, la nécessité de les repérer impliquait de voler à une altitude assez élevée que pour embrasser une vision suffisante du champ de bataille permettant d'identifer les objectifs. Il fallait alors piquer en utilisant les canons dont était équipés les avions d'attaque, mais aussi des roquettes, le danger résidant dans la riposte des mitrailleuses montées sur certains chars ou dans la riposte des batteries de la flak elle-même (DCA allemande).

Raymond Lallemant a mis 34 chars à son actif. Dans le cas de l'artillerie allemande, l'attaque entraînait les mêmes risques car elle se faisait également en piqué précédé d'une approche à haute altitude puisque, dans une approche en rase mottes, l'ennemi n'était souvent découvert qu'au dernier moment, au détour d'un repli de terrain, trop tard pour avoir le temps de l'attaquer. En septembre 1944, Raymond Lallemant est abattu durant la campagne de Hollande. Grièvement brûlé, il subira plusieurs opérations avant de reprendre la tête de son escadrille avant la fin de la guerre.

Restant dans la Force aérienne après guerre, il deviendra directeur des opérations aériennes en 1946 puis commandera le 2ème Wing sur Spitfire à Florennes. Le 2ème Wing passera sur F-84 (1947-52). En 1953, il part aux Etats-Unis pour suivre une formation complémentaire à l'issue de laquelle il devient directeur du service de prévention des accidents aériens de 1955 à 57 avant de prendre le commandement de 1er wing de Chasse de 1957 à 1962. Il séjourne ensuite à Paris et suit une formation OTAN avant de réintégrer le Quartier Général de la Force aérienne de 1968 à 1972, époque à laquelle il se retire avec le grade de Colonel.