• Partager sur Facebook
NIKON D7000 - DSC_1214-2.jpg
PHOTOS-ET-TEXTE.png
Après un vol de cinq heures ponctué par deux ravitaillements en vol effectués par un KDC-10 hollandais, les six F-16 belges ayant participés aux opérations aériennes contre l'Etat islamique en Irak à partir d'une base jordanienne, (Muwaffaq Salti - Azraq)sont rentrés en Belgique le 2 juillet. Ils se sont posés sur la Base de Florennes à 14.15 heures GMT.

Les pilotes sont descendus de leurs avions , casque sur la tête et visière abaissée ; la Defence a demandé à la presse de ne pas divulguer leur identité vu la menace dont fait l'objet les militaires impliqués dans les opérations contre l'EI. Dans le même esprit les familles n'ont pas pu être photographiées.

Le pilote du 2ème Wing Tac avec qui nous avons eu l'occasion d'échanger quelques mots nous a confié qu'il était fatigué après ces six semaines en Jordanie. La chaleur, le bruit - les zones de repos étaient implantées près de la piste sur laquelle décollages et atterrissages se succédaient jour et nuit.

Les missions au dessus de l'Irak duraient cinq à six heures avec trois ou quatre ravitaillements en vol, l'autonomie en carburant devait toujours être dans des normes "confortables" , en cas de problèmes techniques ou autres , les pilotes auraient pu être contraints de faire diversion.Il nous a confié également que l'EI était bien équipé (armement)et que leur détermination était palpable. Il nous a fait remarqué aussi que les combats terre-terre étaient majoritaires et que les combats en milieu urbains limitaient leurs interventions.

Au moment de pénétrer dans l'espace aérien irakien, dixit notre interlocuteur, je ressentais un "truc" bizarre, mais sachant que la technologie embarquée sur nos F-16 était d'une grande fiabilité , je ne me suis jamais senti en danger. J'ai effectué +/- 70 heures de vol pendant ces six semaines. Des missions de reconnaissance, des frappes sur des cibles pré-définies, des appuis au sol au profit des troupes irakiennes.

Toutes ces missions étaient coordonnées par le CAOC (Combined Air Operations Center) basé au Qatar sous commandement américain. Quant au bilan opérationnel sur les missions sur l'Irak, le Ministre Steven Vandepute se réserve le droit d'en informer , en personne , la commission parlementaire.

Un grand merci à COMOPSAIR de nous avoir permis de vivre ce moment de fierté.