• Partager sur Facebook
Un organe de conseil en matière de protection et de conservation du Patrimoine.

La Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles (CRMSF) est l’organe qui conseille le Gouvernement wallon en matière de protection et de conservation du Patrimoine. Elle rassemble en son sein des spécialistes ayant une expérience et une expertise probantes dans les domaines de l'archéologie, de l'architecture, de l'histoire de l'art, de la géographie, de la géologie, de la botanique, de la zoologie… La Commission royale des Monuments a été créée en 1835 par Léopold Ier. En 1912, une section des Sites voit le jour. En 1989, année de la régionalisation du Patrimoine, une section des Fouilles est constituée.


OUI.png
  • Le château de BIOUL

    44 photos

    Le Château de Bioul à travers les siècles.

    Du XIème siècle à nos jours, le Domaine de Bioul connaîtra fortunes diverses: il est le témoin de plusieurs guerres et passe entre de nombreuses mains.

    Délabré sous l'occupation de la famille Jauche qui l'hypothèque pour faire face à ses difficultés financières, il sera brûlé en 1554 par les troupes du Roi de France Henri II, à la suite de quoi la famille de Brandebourg fera évoluer l'historique château féodal en un manoir résidentiel prestigieux.

    Quelques siècles plus tard (en 1860 précisément), François Vaxelaire, originaire de Wiesembach en Lorraine, arrive en Belgique, où il fonde les grands magasins "au bon marché". Il commence par louer le Château de Bioul en 1896, puis l'acquiert en 1906 et fait réaliser de grands travaux d'aménagement.

    Aujourd'hui, encore la famille Vaxelaire occupe les lieux et veille à sa préservation. Ce sont leurs Armes et devise que vous trouvez au dessus du proche: "In Ardus Constens".

    Bien que toujours privé, le château ouvre ses portes lors d'événements particuliers, comme par exemple les journées du patrimoine.

  • L'Abbaye de MAREDRET

    30 photos

    La fondation de cette abbaye des Saints Jean et Scholastique s'inscrit dans le renouveau monastique du 19ème siècle.

    C'est sous l'impulsion d'Agnès de Hemptinne que naquit le projet d'établir une fondation de moniales bénédictines à Maredret. La première pierre de l'abbaye fut posée le 5 août 1891 sur un terrain offert par la famille Desclée. La construction s'étala de 1891 à 1936. Cet important ensemble de style néo-gothique, en pierre de taille et moellons de calcaire sous toitures d'ardoises, est situé sur l'une des collines surplombant le village de Maredret et la vallée de la Molignée.

    L'église fut construite de 1898 à 1907 par l'architecte gantois Auguste Van Assche. Le mobilier et les vitraux sont remarquables. Les bâtiments claustraux sont dus aux architectes Enseval, Pequet, Soreil et Durieu.

    Le domaine, d'une quinzaine d'hectares, est entouré d'un haut mur d'enceinte de moellons, orné de 2 tours de style médiéval.