Menu »

Accueil / Albums / CHATEAUX

  • Partager sur Facebook
OUI.png
  • Le château de Fontaine (Anthée)

    13 photos

    Au milieu du Ban d' Anthée se trouvait jadis la seigneurie de Fontaine relevant du château d'Agimont.Il est peut-être utile de rappeler qu'après le décès de son frère Henri, Jean I , comte de Looz, devint propriétaire de la terre d'Agimont. A cette époque, la dignité du châtelain d'Agimont était déjà contituée en fief héréditaire. Une charte édictée par Jean I désigne un seigneur du nom de Michel comme dépositaire du fief de Fontaine. A l'époque le fief était situé au delà des ruisseaux de Feron et d'Hermeton vers le village d'Anthée englobant , maisons, terres arables, prés et bois vers Rosée et Lautenne. Cest donc au creux de la vallée, sur l'emplacement de l'ancienne demeure du seigneur de Fontaine que fut contruit cet imposant château aux XV et XVI siècle.

    Vers 1289, Dame Yde de Fontaine en était propriétaire. Je passe sous silence la longue liste des différents propriétaires . En 1840, la famille de Jacquier de Rosée vendit le château au comte de Ribiano. Sa fille Jeanne, épouse le baron Gustave de Senzeille et en devint propriétaire; mais n'ayant pas d'enfant, elle le laissa au comte Fernand de Beaufort qui le vendit en 1907 au vicomte Eugène de Jonghe. Par héritage, le château devint la propriété de son gendre , le baron René Boël. Ce dernier le céda enfin à Mr Swaelens en 1983.

    Le château a été acheté récemment par l'homme d'affaire néerlandophone Marc Coucke..

  • Le château de Spontin

    8 photos

    Les douves du Château de Spontin sont alimentées par le Bocq, petit affluent de la Meuse.

    Les Seigneurs de Spontin se rattachent à la lignée des Beaufort. Pierre de Beaufort aurait construit le donjon, noyau du futur château, entre 1266 et 1284. En 1288, son fils, Guillaume de Beaufort, dit l'Ardennais, prend part à la bataille de Woeringen, bien que vaincu et en récompence de sa bravour, Henri VII de Luxembourg lui fait don du ban de Spontin.

    Dès lors, les Seigneurs de Spontin vont agrandir la demeure avec enceintes, courtines, tours, jusqu'à ce que, au 16ème siècle, il prenne l'aspect qu'il a aujoud'hui.

    Au 16ème siècle, Marguerite de Spontin vend le château à Jean de Glimes, baron de Florennes, c'est par mariage en 1747 que le bien retourne dans la famille Beaufort.

  • Le château de Crupet

    3 photos

    L'origine du château de Crupet remonte au XIè ou au XIIè siècle, mais plus vraisemblablement à la première moitié du XIIIè siècle si l'on s'en tient à son architecture. La seigneurie de Crupet est mentionnée dès 1278, tandis que la première mention d'une bâtisse ("mannoir de Cripeit") date de 1304.



    A lorigine on ne trouve sur le site qu'une puissante tour entourée de profondes douves appartenant au comte de Luxembourg à laquelle viennent très vite s'adjoindre d'autres constructions. Au XIVè siècle, le domaine fortifié est cédé au prince-évêque de Liège. en 1549, il passe à la famille Carondelet qui ajoute au donjon un étage en encorbellement couvert d'un toit de forme pyramidale. Ensuite, elle construit les bâtiments formant basse-cour et transforme les lieux en château-ferme.

    En 1629 ou 1667 selon les sources, la propriété passe à la maison de Mérode. Par héritage et par mariage , elle aura plusieurs propriétaires pour finalement être rachetée en 1925 par l'architecte Adrien Blomme.