• Partager sur Facebook
remise-d'ailes.png


Le 27 septembre , six pilotes (trois francophones et trois néerlandophones) ont reçu leurs "Ailes" des mains du général-major aviateur Vansina, Commandant de la Composante Air. Après un passage à l'OCU (Operational Conversion Unit) au 10ème wing tactique de Kleine-Brogel pour y suivre leur formation opérationnel initiale , ils rejoindront leur base respective pour débuter leur formation opérationnel spécifique.

Pour des raisons de sécurité, vu leur engagement future dans des opérations planifiées par l'OTAN dans des régions sensibles du Moyen-Orient , l’armée a demandé à la presse de taire leur nom.
allocution.png
« Il suffit de suivre les médias pour se rendre compte des énormes défis qui se présentent à notre Force aérienne », a affirmé le « patron » de la Composante Air, le général-major Vansina, en évoquant les nombreuses crises aux portes de l’Europe ». Il a cité la participation de quatre F-16 aux opérations de la coalition dirigée par les Etats-Unis contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, ainsi que la participation d’autant d’appareils à la mission de police de l'Air de l’OTAN dans les Etats Baltes, avec de fréquentes interceptions d’avions russes.

« La Force aérienne est devenue pour notre gouvernement un moyen important pour faire face aux nombreux défis auxquels nous sommes confrontés », a-t-il ajouté en soulignant combien les aviateurs belges étaient appréciés par les partenaires étrangers de la Belgique.

La promotion d’élèves-pilotes, 2014 B, a comme parrain l’un des pionniers de l’aviation militaire belge, le général-major aviateur honoraire Robert DESMET (11 janvier 1891-16 septembre 1983).

GEN DESMET.jpg


Cinq des six pilotes brevetés ont été formés en France en vertu d’accords de coopération – une école franco-belge de chasse établie à Cazaux (sud-ouest de la France), l’« Advanced Jet Training School » (AJeTS) – conclus en 2004 mais appelés à s’éteindre fin 2018 avec le retrait progressif des avions d’entraînement Alpha-Jet. Le sixième a suivi une formation aux Etats-Unis, dans le cadre de l’« Euro-NATO Joint Jet Pilot Training » (ENJJPT), une école multinationale installée sur la base aérienne de Sheppard, dans le nord du Texas. La participation belge à cette filière ENJJPT va monter en puissance en 2018 pour assurer à titre intérimaire, dans l’attente du choix politique d’un successeur au F-16, la formation de tous les pilotes de chasse belges à partir de 2019, a expliqué le général-major Vansina.