• Partager sur Facebook
Copie de NIKON D7000 - DSC_8613-3-2.jpg


La cérémonie de remise des ailes aux nouveaux pilotes de la Composante Air s'est déroulée le 28 septembre 2016 à Beauvechain.

La cérémonie a été présidée par le Colonel aviateur GIVRON, Chef de Corps du CC Air.

Le Général-major aviateur VANSINA, Commandant de la Composante Air a remis les Ailes aux huit nouveaux pilotes qui continueront leur carrière sur F-16.

~~~~~~~~~~~

Dans son allocution, le Général-major VANSINA a rappelé l'importance ET la fréquence des missions de la Défence et plus particulièrement de la Composante Air : police du ciel dans les Etats baltes , missions dans le cadre de la coalition avec des frappes de nos F-16 sur le sud de l'Irak et sur la Syrie à partir de la Jordanie.

Il a aussi mis en exergue le travail du personnel au sol sans lequel les missions risqueraient d'être compromises.

Il a mentionné également l'effort déployé par la Composante Terre afin de réaliser sans relâche des missions sur les différents points sensibles du pays après les attentats de Bruxelles et lors de manifestations culturelles ou autres.

Il a à nouveau félicité et encouragé les nouveaux promus pour les moments exaltants qui les attendent.

~~~~~~~~~~~~

Curriculum vitae du parrain de Promotion le Squadron Leader Florent VAN ROLLEGHEM DSO DFC.

van_roll1.jpg
Florent Victor Paul Van Rolleghem est né le 11 novembre 1912 à Dendermonde (Termonde) en Belgique. Il rejoint l’Armée Belge en 1927 et trois ans plus tard il sort avec fruit de l’Ecole Royale Militaire. Florent Van Rolleghem a toujours eu une envie brûlante de pouvoir voler en avion et à ce moment là, l’armée de l’air était une unité à part entière de l’armée de terre belge. Il n’eut donc aucune difficulté pour se faire enrôler dans l’Aéronautique Militaire. Il reçu tout d’abord l’entraînement de mitrailleur, puis d’opérateur radio, ensuite de navigateur pour terminer avec l’entraînement de pilote. Il sortit de l’école de pilotage en 1935 et fut promu au grade de capitaine en 1939.

Lorsque l’Allemagne envahi le territoire belge en mai 1940, Van Rolleghem fut contraint de quitter le sol belge et rejoignit Toulouse en France. Au moment de la capitulation française il retourna à Bruxelles et un peu plus tard s’engagea dans la résistance naissante. Etant donné son désir brûlant de combattre à nouveau les Allemands, il décida de fuir la Belgique pour rejoindre l’Angleterre via la France et l’Espagne. Au début de 1941, il mit son plan à exécution et tenta de traverser les Pyrénées mais il se fit malheureusement arrêter par la police espagnole et il fut interné dans plusieurs prisons dont, en dernier lieu, le sinistre camp de Miranda de Ebro. Après trois mois il parvint à s’évader et finit par se retrouver au Portugal d’où il rejoignit l’Angleterre par bateau. Lors de son arrivé il dut passer près d’un mois à Patriotic School afin que les Anglais s’assurent de sa sincérité et de sa qualité de pilote qu’il disait être. En juillet 1942, il fut dirigé vers l’école n°5 (Advanced Pilot Training Unit) à Ternhill. Il demanda sa mutation pour le "Bomber Command" car selon son journal, il écrivit qu’il se trouvait un peu vieux pour devenir pilote de chasse et qu’il préférait un bon pilote d’autobus, plutôt que d’être un mauvais pilote de chasse. (Lorsqu’il écrit le mot "autobus", Van Rolleghem fait bien entendu allusion à un avion de bombardement)

Le 28 septembre 1942 il fut affecté à Ossington et s’entraîna sur bimoteur "Airspeed Oxford" Le 14 novembre il se retrouva au 81 Operational Training Unit de Whitchurch où son premier équipage, composée de 4 anglais, 1 écossais et 1 canadien fut formé. Il fut promu au rang de "Flying Officer" en date du 9 décembre 1942.

En mars 1943, Van Rolleghem commença son entraînement sur bombardier lourd "Avro Lancaster" avec son premier équipage à Lindholme et par après, le 28 avril 1943, il fut affecté au 103 Bomb.Sqdr.à Elsham Wolds. C’est de cette base qu’il commença son premier tour d’opérations. Dès le départ, il s’était avéré comme étant un excellent pilote sachant mener son équipage et en faire une équipe de premier choix.Il reçu sa DFC (Distinguished Flying Cross) le 24 juillet 1943.

Van Rolleghem participa à la "Bataille de la Ruhr" et malgré que son avion fut touché à maintes reprises, il parvient toujours à rentrer à sa base. Il fut promu au grade de "Flight Lieutenant" en date du 1er août 1943 et termina son tour d’opérations (30 missions) le 6 septembre 1943.

Il fut ensuite affecté au Ministère de l’Air afin d’aller donner des conférences et après 2 mois fut nommé comme instructeur. Cependant il voulait retourner aux missions de bombardement et sa demande de mutation fut acceptée. Il fut muté comme "Acting Squadron Leader" à son ancienne base de Elsham Wolds où il retrouva 4 membres de son ancien équipage. Après différentes mission de bombardement il tomba malade et fut hospitalisé le 14 avril 1944 pour un début d’ulcère au duodénum. C’est en étant hospitalisé qu’il apprit que son équipage avait péri lors d’une mission sur Hasselt en Belgique durant la nuit du 11 au 12 mai 1944.

Van Rolleghem fut classé comme "Unfit for flying duties"(inapte aux vols opérationnels) mais parvint à faire changer cette classification en "Unfit for flying duties at high altitude" (inapte aux vols à haute altitude) et de ce fait retourna à sa base d’origine et devint le pilote d’un avion avec un équipage entièrement anglais lequel venait de perdre son pilote attitré. Il commença son second tour d’opérations avec des missions de bombardement en préparation du débarquement en Europe et le termina, le 3 août 1944 avec des missions effectuées après le D-Day. Il commença immédiatement un troisième tour d’opérations et le termina le 26 octobre 1944. Il avait entretemps été décoré (le 22 octobre 1944) d’une DSO (Distinguished Service Order) bien méritée.

Il retourna en Belgique auprès de son épouse et de sa famille le 25 décembre 1944. Après la guerre, Florent Van Rolleghem continua sa carrière dans la nouvelle "Force Aérienne Belge" d’où il fut mis à la retraite le 1er janvier 1970.

Forent Van Rolleghem nous à quitté le 30 avril 1983 à l’âge de 72 ans.