• Partager sur Facebook
L'église romane de Soulme est située au sommet de la butte occupée par le village. Elle est entourée des murs du cimetière, bordé au sud d'une rangée de grands marronniers et d'un tilleul. L'église est constituée de trois volumes principaux en maçonnerie de pierres calcaires non appareillées couverts d'une toiture en ardoise: la tour romane située à l'ouest et construite à la fin du XIe ou au début du XIIe siècle, la nef gothique, composée de trois travées datées du XVIe siècle et le choeur à chevet plat qui remonte au XIIIe siècle.

Suivant la tradition romane, l'église de Soulme est orientée, c'est-à-dire que son choeur est dirigé vers l'Orient et donc, symboliquement, vers Jérusalem, mais aussi vers le soleil levant qui symbolise l'espoir apporté par la religion chrétienne. Les masses qui constituent l'édifice s'étagent successivement du choeur vers la nef et le clocher. La tour, située à l'extrémité occidentale de l'église, c'est-à-dire vers le coucher du soleil, protège la nef et les fidèles des forces maléfiques qui surgissent de la nuit. Le volume de la nef protège lui-même le choeur de l'église moins élevé.